Err

Actualités

Message de Pâques

25 mai 2020

Chers amis,

 

Le Christ est ressuscité, il est vraiment ressuscité!

Mes premières pensées vont, bien évidemment, d’abord pour celles et ceux qui ont souffert de la perte d’un être cher, qui ont contracté la maladie ou qui vivent ces temps dans des situations de confinement difficiles.

Que la lumière du Christ ressuscité les accompagne et les aide!

Mes premiers remerciements vont pour vous tous, qui avez accompagnés les équipes ou les élèves et leurs familles, à distance, avec constance et professionnalisme, et pour vous qui avez accueillis les enfants des personnels soignants avec grande générosité et courage.

Vous nous rendez fiers d’appartenir à l’enseignement catholique!

Depuis Pâques 2019, nous vivons une période particulière. Cela a commencé l’année dernière avec un choc: l’incendie de la cathédrale Notre Dame de Paris, et se termine cette année par un temps de souffrance collective, de désert voire d’isolement…mais dont on perçoit, par les changements que cela impose, que c’est aussi un chemin d’Espérance pour vivre autrement!

Nous sommes des êtres faits pour la relation. Nous sommes la religion de la Rédemption par l’incarnation de Jésus. Nous nous adaptons mais cela ne nous est pas naturel de communiquer par les outils technologiques. Ce qui nous anime c’est le sens que nous donnons à cette action: aider nos élèves et leurs familles! Rester en lien avec ceux qui nous sont chers…en attendant de nous revoir prochainement physiquement.

Alors, quelle parole allons-nous porter à nos jeunes sur ces évènements, quelle explication allons-nous en donner? On parle beaucoup, à juste titre, du remède nécessaire mais qui parlera de la cause et donnera le sens de ces évènements? Quelles leçons de vie allons-nous en tirer?

L’école catholique est d’abord une école d’éducation, de sens pour comprendre la Vie, pas seulement une école de transmission de savoirs et d’apprentissage. Elle a un rôle essentiel à jouer dans ces temps particuliers, mais pour cela, il faut réapprendre le discernement qui prend sa source dans le silence et la prière.

Dieu s’entend dans le silence. La rencontre du prophète Elie avec Dieu nous le rappelle dans le livre des Rois (1 Rois19,11-13). Depuis quand n’avons-nous plus enseigné avec conviction la vertu du silence? Certains lycéens me disaient parfois que le silence leur faisait peur…mais c’est bien la rencontre avec leur intériorité qui leur faisait peur car c’était, pour eux, un domaine inconnu.

Osons le pratiquer, à tous les âges, avec eux tous les jours!

Dieu se rencontre dans la prière. Le Christ quittait régulièrement les foules et discerna 40 jours dans le désert avant sa mission (Mt 4, 1-11). Avons-nous suffisamment fait découvrir à nos élèves la beauté de la prière chrétienne, mûrie depuis 2000 ans et permettant à toutes les sensibilités spirituelles de s’épanouir?

Osons la pratiquer, à tous les âges, avec eux tous les jours!

C’est simplement une fois que les wagons seront accrochés avec notre être intérieur et avec le Christ que nous pourrons enseigner les techniques et les savoirs du discernement qui permettront à nos jeunes de faire les bons choix; c’est-à-dire ceux pour lesquels ils sont faits, et de mieux comprendre le monde.

 

Ce confinement aura une fin. Espérons le 11 mai comme l’a annoncé le président de la République hier. Nous avons 4 semaines pour essayer de répondre aux nombreuses questions, notamment pédagogiques et économiques, qui ne manquent pas de se poser:

Il sera, par exemple, nécessaire de parler d’évaluation pour les prochains examens du second degré. Pas pour maintenir un taux de mention qui, de toute façon, sera factice, mais bien pour porter une réflexion, déjà commencée avec enthousiasme chez beaucoup d’entre vous, sur le sens d’une évaluation qui fait grandir, sur la justice et la miséricorde que représente l’évaluation.

Donnons-nous comme objectif qu’aucun élève ne soit plus angoissée par l’évaluation, qu’il la considère et l’utilise comme une marque de vérité bienveillante sur un chemin de croissance et plus jamais comme une marque d’orgueil ou de déshonneur personnel ou familial.

Il sera aussi nécessaire de parler de finances, mais dans un esprit de charité et de solidarité entre toutes les instances de notre enseignement catholique et en lien avec nos partenaires…et si nous devons retarder des projets de travaux ou des projets pédagogiques pour permettre à tous de sortir le mieux possible de cette crise, nous le ferons ensemble! L’être humain à travers chaque directeur, chaque élève, chaque famille, chaque prêtre ou religieux, chaque bénévole, chaque enseignant ou personnel doit être le premier servi pour que notre communauté joue pleinement son rôle…et à travers l’Amour du prochain et la charité c’est aussi Dieu qui sera le premier servi!

Nous ne sommes pas un enseignement privé, nous sommes l’enseignement catholique. Et c’est pour cela que nous sommes tous entrés dans ce métier et ce service.

Osons mettre ensemble en œuvre les organisations adéquates pour pratiquer cela tous les jours!

Ce temps de désert va se finir bientôt, notre mission va reprendre.
Gageons que nous saurons prendre le temps de nous retrouver, avec toute la communauté dont nous avons la responsabilité, dans un moment festif, pour nous dire la joie de nous revoir avant de recommencer à travailler.
Gageons que ces temps de silence, de prière, de réflexion, de discernement pour aimer la Vie et la comprendre deviennent des points essentiels de nos projets éducatifs.
Gageons aussi que les personnes qui ne sortiront pas indemnes de cette période trouvent dans nos établissements les soutiens pédagogiques, éducatifs, économiques, amicaux, psychologiques ou spirituels pour redémarrer avec enthousiasme, confiance et Espérance.

Le Christ est ressuscité! Il est vraiment ressuscité!

 

Emmanuel Vandroux

Directeur diocésain 78


Article du Parisien sur le harcèlement scolaire dans les Yvelines

23 avril 2019
Le journal Le Parisien a publié un article intitulé "Yvelines : public et privé unis contre le harcèlement scolaire", vous pouvez le consulter en cliquant ici.


Notre Dame de Paris

16 avril 2019
Message de Pascal Balmand, Secrétaire Général de L'Enseignement Catholique des Yvelines




Paris, dans la nuit du 15 au 16 avril 2019

 

 

 

 

 

 

Chers amis,

 

Notre-Dame de Paris, c’est Notre-Dame de la France, une part de chacun d’entre nous, et cette nuit nous n’avons pas de mots pour dire notre infinie tristesse ….

 

Pour nous catholiques, Notre-Dame de Paris, c’est aussi et d’abord l’un des lieux les plus forts de notre tradition vivante, et l’un des signes les plus émouvants de notre enracinement dans une histoire riche de toutes les générations sans la foi desquelles nous ne serions pas aujourd’hui qui nous sommes.

 

Mais Saint Paul nous le rappelle: «le temple de Dieu est sacré, et ce temple, c’est vous» (1 Co 3, 17). En dépit de tout et plus fort que tout, c’est précisément à nous chrétiens qu’il incombe de dire à tous nos frères que la plus belle des cathédrales, la plus touchante œuvre des hommes, vaudront toujours moins que le cœur du plus petit, du plus faible, du plus apparemment insignifiant d’entre nous.

 

C’est à nous chrétiens qu’il revient la charge de porter la peine de tout un peuple dans la prière de la Semaine Sainte et dans la Joie de Pâques.

Car oui vraiment, «Il est ressuscité d’entre les morts, et voilà qu’il (nous) précède en Galilée» (Mt 28, 7)!

Le Christ est là,il est vivant et il nous attend au cœur de toutes nos Galilées, dans les décombres de notre si chère vieille cathédrale comme dans tout ce qui germe et qui fait fleurir l’Espérance.

 

Comme l’écrit si bien le pape François dans sa récente exhortation apostolique Christus vivit, «Il vit, le Christ, notre espérance, et il est la plus belle jeunesse de ce monde. Tout ce qu’il touche devient jeune, devient nouveau, se remplit de vie» (n°1) …

 

A toutes et à tous, au cœur de cette nuit de larmes, mais dans la foi qui nous unit et qui nous rassemble autour du Christ ressuscité, je souhaite de très belles fêtes pascales.

 


Pascal BALMAND

 

Secrétaire Général

de l'Enseignement Catholique

 

 

SG.2019.363

 

277 rue Saint-Jacques – 75240 Paris cedex 05 – Tél. 01 53 73 73 55 – Fax 01 53 73 73 51

E-mail c-verbeken@enseignement-catholique.fr



Réunion d'information sur le métier d'enseignant

5 juin 2018
Réunion d'information sur le métier d'enseignant
L'enseignement catholique des Yvelines organise des réunions d'information sur les conditions d'accès au métier d'enseignant en qualité de titulaire ou de suppléant les :


mercredi 2 octobre 2019 à 14h

Si vous souhaitez y participer, merci de vous inscrire en contactant Madame Chassagne à la Direction Diocésaine au 01 30 83 05 05  - m.chassagne@ddec78.fr